La maison connectée, enfin une réalité?

Maison connectée
Appêl, Google, LG, mais aussi Legrand ou Leroy Merlin... tout le monde s'y met. Maintes fois et maintes fois annoncé, le marché de la maison connectée pourrait enfin décoller. Explications.

Bonne nouvelle pour les fabricants : les Français commencent (enfin) à s'intéresser à la maison intelligente ! Selon l'étude Ifop 2016/Observatoire des objets connectés,56 % des Français qui connaissent les objets connectés ont l'intention d'en acheter, et 83 % des personnes interrogées sont intéressées par la smart home pour gérer leur maison. Une évolution qui va de pair avec les grandes annonces des spécialistes mondiaux du high-tech, de Samsung à LG Electronics, en passant par Lenovo, qui ont profité du CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas, en janvier 2017, pour orchestrer le lancement de leurs nouveaux produits. Les Français n'ont pas été en reste : Legrand a également profité de la grand-messe de l'électronique pour présenter une innovation majeure, développée avec Netatmo, et baptisée Céliane with Netatmo. Cette solution de pilotage veut rendre accessible la maison connectée au plus grand nombre. « Nous aimons comparer l'écosystème de la maison connectée à celui du smartphone, car nous pensons que la dynamique marché est similaire. À l'époque du smartphone pour tous, Legrand propose la smart home accessible à tous », explique Benoît Coquart, directeur de Legrand France.

Amazon en avance

Un constat partagé par Adam Simon, managing director, retail business development, chez Context : « Face à des produits trop chers et trop compliqués, le public n'était pas prêt, analyse l'expert. Aux États-Unis et au Royaume-Uni, pays dans lesquels les hubs à commande vocale ont été lancés, on constate un essor... mais pas encore une démocratisation », nuance-t-il.

Parmi les hubs, Amazon Echo, lancé outre-Manche en septembre 2016, « a fait décoller le marché, avec 9 millions d'unités pour les fêtes de fin d'année 2016 », poursuit Context. Un avis que partage Matthias Berahya-Lazarus, président de Bonial France. « Là où l'on attendait plus spécialement Google ou peut-être Apple, c'est paradoxalement Amazon qui a pris une avance surprenante dans ce domaine. Son appareil Echo dispose non seulement de plusieurs itérations matérielles (avec écran, avec caméra...), mais aussi et surtout de nombreux skills, des fonctionnalités développées par des acteurs tiers, et qui sont le pendant des apps dans l'univers mobile. » Là encore, le parallèle avec l'avènement du smartphone est tentant. « On sait à quel point l'écosystème d'App Store, inventé par Apple, a favorisé l'explosion de l'iPhone, en permettant l'adjonction rapide de nouveaux cas d'utilisation à l'appareil, poursuit Matthias Berahya-Lazarus. Amazon a été le premier entrant, et cela devrait en toute logique le favoriser, mais ses grands concurrents ne sont pas bien loin derrière et investissent lourdement dans ce domaine. »

Lire la suite de l'article

  • Editeur : LSA / Aude Chardenon et Charlène Lermite //
  • Auteur :  //
  • Date de parution : 8 juin 2017 / n°2463
  • Site web : www.lsa-conso.fr
Lire l'article complet
Articles similaires