Tryba passe à la peinture hydrodiluable

concess-haut
L’usine Tryba de Gundershoffen, qui produit des portes et des fenêtres, a généralisé depuis mars 2012 le laquage de ses produits à l’aide de peintures hydrodiluables. L’abandon des peintures aux solvants lui permet de limiter la quantité d’effluents à traiter et d’afficher des produits plus verts.
L’usine Tryba de Gundershoffen, qui produit des portes et des fenêtres, a généralisé depuis mars 2012 le laquage de ses produits à l’aide de peintures hydrodiluables. L’abandon des peintures aux solvants lui permet de limiter la quantité d’effluents à traiter et d’afficher des produits plus verts.
« C’était une décision délicate. Nous n’avions pas de retour d’expérience sur la tenue à long terme de ces peinture sur les supports PVC et fibres de verre de nos produits, qui sont garantis sur 30 ans. », explique Didier Marx, le directeur de l’usine Tryba de Gundershoffen (67).  Le fabricant a travaillé en concertation avec des fournisseurs de peinture - Becker pour les portes et Zobel pour les fenêtres -  pour trouver des formulations de peintures adaptées. La peinture hydrodiluabe est encore peu répandue dans l’industrie de l’ameublement. Chez Tryba, elle offre trois intérets. Au niveau des ateliers, les opérateurs peuvent désormais travailler sans masque. Au niveau du procédé, les eaux de lavage chargées en peinture sont recyclées sur place grâce à un système de floculation-coagulation. Celui-ci a réduit la consommation globale d’eau de 15 % et le volume de déchets finaux de 34 à 4 tonnes, pour un retour sur investissement de deux ans et demi. Enfin les produits, certifiés par l’organisme Eurofins, passent des catégories A à A+ selon les critères de la directive de la pollution de l’air intérieur. http://www.tryba.com/